top of page

Ma déontologie en 10 points

Un grand mot ! Oui mais indispensable. Même si le coaching est une activité trop neuve pour disposer d’un conseil de l’ordre, un coach respecte une déontologie. La mienne découle naturellement de ma formation à l’Académie du Coaching, de mon éthique personnelle et de mon expérience.


  1. Je respecte la confidentialité des informations qui me sont confiées au cours des séances. Un coach est astreint au secret professionnel.

  2. Je m’adapte à la personne coachée et à son rythme de développement personnel sans chercher à la brusquer.

  3. Je mets à profit du coaché l’ensemble de mon expérience et de mes compétences professionnelles en fonction des problématiques exposées.

  4. J’informe le coaché lorsque les problèmes soulevés sortent de mon champ de compétences et je lui recommande, le cas échéant, le recours à d’autres professionnels.

  5. Je m’attache à respecter les personnes en restant à la juste distance, un coach s’interdit tout abus d’influence.

  6. Je m’engage à me faire superviser régulièrement par un professionnel compétent afin de pouvoir garantir la qualité et la justesse de mon travail d’accompagnement.

  7. Je m’engage dans un travail thérapeutique régulier auquel j’ai recours autant que de besoin dans l’intérêt et le respect de mes coachés.

  8. Je me refuse à aider un coaché qui agirait en dehors du cadre de la loi française ou si mon intervention risquerait d’aller à l’encontre du respect d’autrui.

  9. Je m’oblige à laisser au coaché la responsabilité de ses décisions opérationnelles.

  10. Je m’engage à m’informer et à me former régulièrement aux recherches et avancées dans les domaines professionnels de ma compétence.

Le coach répond à une obligation de moyens et non de résultats. Le coach prend tous les moyens propres à permettre, dans le cadre de la demande du client, le développement personnel et professionnel du coaché. De ce fait, le coach laisse l’entière responsabilité de ses décisions au coaché.



Comments


bottom of page